Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 245
Quel(s) antalgique(s) après le retrait du dextropropoxyphène ? Enquête auprès de médecins généralistes de la région Midi-Pyrénées - addictovigilance.fr

Accueil du site > Articles publiés > 2011 > Quel(s) antalgique(s) après le retrait du dextropropoxyphène ? Enquête auprès (...)

Quel(s) antalgique(s) après le retrait du dextropropoxyphène ? Enquête auprès de médecins généralistes de la région Midi-Pyrénées

Bismuth et al., Thérapie, 2011
  • Auteurs : S. Bismuth, E. Laing Leng, S. Oustric, J.-L. Montastruc, M. Lapeyre-Mestre
  • Résumé : Suite à l’annonce du retrait prochain des médicaments contenant du dextropropoxyphène-paracétamol (DXP-P), nous avons réalisé fin 2009 une enquête par voie postale auprès d’un échantillon aléatoire de 350 médecins généralistes (MG) de la région Midi-Pyrénées (2,6 millions d’habitants), leur demandant quel(s) médicament(s) ils envisageaient de prescrire en prévision de ce retrait. La plupart des MG interrogés prescrivaient du DXP-P dans la douleur aiguë et chronique. Dans la douleur aiguë, les MG ont indiqué qu’ils se tourneraient préférentiellement vers le tramadol seul ou associé au paracétamol (79 %) ou la codéine-paracétamol (59,1 %). Dans la douleur chronique, leur choix serait plus volontiers vers des doses élevées au paracétamol (54,7 %) et vers le tramadol seul ou associé à du paracétamol (74,6 %). La substitution probable du dextropropoxyphène vers des analgésiques de palier 2 doit être surveillée avec attention en raison du profil de sécurité des alternatives envisagées par les prescripteurs.
  • Référence : Thérapie 2011 Janvier-Février ; 66 (1) : 25–28
  • Liens :
    • Résumé sur PubMed
    • Texte intégral sur addictovigilance.fr + (accès restreint aux seuls Centres d’Addictovigilance)

Dans la même rubrique