Warning: array_shift() [function.array-shift]: The argument should be an array in /htdocs/public/www/config/ecran_securite.php on line 245
New formulation of Methadone for Opioid Dependence in France : Acceptability and Diversion/Misuse Liability - addictovigilance.fr

Accueil du site > Articles publiés > 2013 > New formulation of Methadone for Opioid Dependence in France : (...)

New formulation of Methadone for Opioid Dependence in France : Acceptability and Diversion/Misuse Liability

Eiden et al., Thérapie, 2013
  • Titre traduit : Nouvelle formulation de méthadone pour le traitement de la dépendance aux opiacés en France : acceptabilité et détournement/mésusage.
  • Auteurs : C. Eiden, Y. Léglise, L. Bertomeu, V. Clavel, JL. Faillie, P. Petit, H. Peyrière
  • Résumé :
    • Objectif. Une nouvelle formulation galénique de méthadone sous forme de gélules est commercialisée en France depuis 2008. Peu de données sont disponibles sur l’acceptabilité du patient et le risque de mésusage de cette nouvelle formulation.
    • Méthodes. Pour évaluer l’acceptabilité par le patient après le passage de la forme méthadone sirop à la forme gélules et son détournement ou mésusage, une étude par le biais d’un questionnaire anonyme a été réalisée entre mars 2011 et mai 2012 dans deux centres de traitement à la méthadone de la région.
    • Résultats. Quarante et un patients (75,6 % d’hommes) ont participé, avec un âge médian de 37 ans [IQR : 33-43 ans]. La durée médiane de traitement à la méthadone sirop était de 1 an [IQR : 1-3 ans]. La majorité des patients (80,5 %) ont décrit des effets secondaires dus à la formulation sirop. La dose quotidienne médiane lors du passage à la forme de méthadone gélules était de 75 mg [IQR : 42-105 mg]. Six patients ont décrit des différences au niveau de l’effet pharmacologique entre les deux formulations. En ce qui concerne le détournement et le mésusage de la méthadone gélules, 26,8 % des patients ont rapporté que le médicament était disponible au « marché noir ». Trois patients ont essayé de le solubiliser et huit ont essayé de le sniffer.
    • Conclusion. Tous les patients reconnaissent la contribution de cette nouvelle formulation concernant son utilisation, les effets secondaires et sa fonctionnalité. Aucun d’entre eux n’est repassé sous la forme sirop.
  • Pour citer cet article : Thérapie 2013 Mars-Avril ; 68 (2) : 107–111